Qu'est-ce qu'un blog d'entreprise ?

Le blog de votre entreprise doit être la pierre angulaire de vos autres activités sur réseaux sociaux, sur Twitter et Facebook par exemple. Il représente également un bon moyen d'être trouvé.

Le terme « blog » vient de « web » et « log ». À l'origine, son objectif consistait à relater l'activité d'une personne sous la forme d'un journal. Pour les profanes, cet objectif semble être resté celui des entreprises, mais, en réalité, les blogs sont aujourd'hui devenus une forme de marketing très efficace. Bien entendu, les blogs de type « Me suis levé ce matin, ai brossé mes dents, ai mangé des céréales au petit-déjeuner » existent toujours, mais ici nous parlons des blogs d'entreprise, autrement dit des blogs spécialement conçus pour contribuer à la génération de prospects commerciaux. Le blog de votre entreprise doit être la pierre angulaire de vos autres activités sur réseaux sociaux, sur Twitter et Facebook par exemple. Il représente également un bon moyen d'être trouvé directement par les moteurs de recherche.
Les blogs sont généralement divisés en cinq parties :

  1. L'en-tête: là où vous devez transférer le style de votre marque à partir de votre site Web (ou de votre carte de visite ou papier à lettre, etc.).
  2. La publication : la zone à l'intérieur de laquelle vous rédigez (ou publiez) votre article.
  3. Un encadré* : zone en bas de l'écran où vous pouvez inclure des fonctions intéressantes, des petits programmes (gadgets Web) et des liens vers d'autres blogs et sites Web susceptibles d'intéresser votre public cible. Remarque : certains blogs possèdent deux encadrés, mais cela est déconseillé et peut perturber les utilisateurs sur un blog d'entreprise
  4. Commentaires : les lecteurs ont la possibilité de publier des commentaires. Grâce aux blogs, les clients peuvent interagir avec l'entreprise et inversement, et c'est bien là tout leur intérêt. Le nombre, la pertinence et le ton des commentaires révèlent votre engagement envers votre public.
  5. Un flux RSS : cela permet à toute personne intéressée par vos publications de souscrire à votre blog et d'être alertée en cas de mise à jour. Cette fonction aux allures inoffensives représente en réalité une partie importante d'un blog et de l'expérience Internet en général, c'est pourquoi je lui consacrerai un article à part !

Comment un blog peut-il contribuer à la génération de prospects ?

L'avantage des blogs est qu'ils sont très flexibles et vous permettent de rédiger presque n'importe quel contenu pertinent aux yeux de votre public. Dans ce cas de figure, les personnes que vous essayez d'attirer sont des acheteurs. Vous pouvez vous contenter de parler du produit ou service que vous proposez, mais il est conseillé d'aborder dans les grandes lignes les problèmes que vous pouvez régler plutôt que de rédiger une annonce portant sur vos services.

Par exemple, si vous réparez des gouttières qui fuient, présentez les différents types de gouttière, les causes probables de leur panne et les diverses méthodes de réparation disponibles. En incluant des termes et des phrases que vos prospects sont susceptibles de chercher, vous augmentez vos chances d'être trouvé sur Google et Bing, mais aussi sur d'autres moteurs de recherche. Dans ce cas précis, une personne pourrait évidemment taper « gouttières qui fuient », mais vous pouvez également parler des conséquences des gouttières qui fuient, par exemple des murs humides et du plâtre écaillé. De plus, un prospect peut laisser un commentaire qui, directement ou indirectement, vous invite à lui proposer vos services. Par conséquent, consultez les commentaires publiés sur votre blog et pensez à toujours y répondre.

Comment établir un rapport entre mon blog et les autres réseaux sociaux, tels que Twitter et Facebook ?

Bien que cela puisse sembler évident, il ne faut pas oublier que Facebook et Twitter, deux outils très utiles pour la promotion d'une entreprise, ne vous appartiennent pas. Ils sont régis par des directives strictes relatives à la façon dont vous pouvez recueillir le nom de clients potentiels, ce que vous pouvez en faire et à quel moment. Par opposition, avec votre blog d'entreprise hébergé par vos soins, vous jouissez d'un contrôle total et vous êtes propriétaire de toutes les données que vous créez. Votre mission consiste à faire venir les gens depuis Facebook et Twitter sur votre blog et votre site Web en publiant le contenu le plus intéressant et pertinent possible. Aucune raison ne vous empêche d'avoir autant de personnes inscrites à votre blog que sur vos comptes Twitter et Facebook.

Avoir un blog d'entreprise, combien ça coûte ?

Les frais directs sont relativement faibles. Si vous disposez déjà d'un site Web, vous pouvez éventuellement vous adresser à votre fournisseur et lui demander de vous créer un blog dans un nouvel onglet sur votre site (cela peut contribuer à votre référencement). Dans le cas contraire, vous pouvez créer un blog sur un nouveau site Web faisant toujours référence à votre marque dans l'adresse Web, ce qui vous coûtera environ € 12/mois. C'est particulièrement utile aux entreprises plus importantes pour lesquelles il peut être préférable que le blog apparaisse indépendamment du site Web principal. (Presque comme si on était un initié). Si cette option vous semble exagérée, vous pouvez faire héberger gratuitement votre nouveau blog via WordPress.com ou Blogger de Google pour ne citer qu'eux. N'oubliez pas que les outils de blogs gratuits présentent des « coûts cachés » car vous ne bénéficierez pas du référencement des moteurs de recherche comme ce serait le cas si vous hébergiez votre propre blog. Ceci dit, les blogs gratuits sont un bon début et toujours mieux que rien.

Le véritable coût d'un blog se mesure en temps et seul vous pouvez en estimer le prix, mais sachez que les moteurs de recherche tels que Google ont l'habitude de promouvoir des sites présentant un contenu volumineux, de qualité et mis à jour (plus pertinent). Avec le temps, les entreprises dotées d'un blog à succès (et d'un site Web) se développeront et attireront davantage l'intérêt des moteurs de recherche et, par conséquent, se développeront encore plus. Que dire de plus ?